Implants intra-oculaires

Centre Ophtalmologique Agora

Implants intra-oculaires

pour corriger les défauts visuels

Lorsque les traitements lasers sont contre-indiqués, il est possible de proposer la pose d’un implant intra-oculaire.

 1. Qu’est-ce qu’un implant intra-oculaire ?

Egalement appelé lentille intra-oculaire, l’implant est dessiné de telle sorte qu’il vienne naturellement se loger dans l’œil, soit en remplacement du cristallin, soit sans enlever le cristallin.
L’implant est fabriqué dans des matériaux bien tolérés (acrylique le plus souvent). Il reste définitivement dans l’œil, ne s’use pas et ne nécessite aucun soin particulier.

implant-cataracte
gamme d’implants intra-oculaires

2. Comment choisit-on l’implant intra-oculaire ?

– Avant 45 ans :

On choisi les implants phaques, c’est à dire qu’on laisse le cristallin en place car il est encore capable d’accommoder. Les indications sont rares et concernent surtout les jeunes myopes forts qui ne sont pas opérables par traitement laser.

– Après 55 ans :

Le cristallin ne permet presque plus d’accommoder, on peut donc le retirer pour utiliser son emplacement dans l’oeil qui est idéal. L’extraction du cristallin avant qu’il ne devienne opacifié (cataracte) pour le remplacer par un implant est appelée PRELEX.

Cela concerne les myopes forts, les hypermétropes forts mais aussi et surtout les patients presbytes. Les indications sont donc en augmentation devant les grands progrès conjoints des implants et des techniques chirurgicales.

Il est nécessaire de définir le modèle et la puissance de l’implant qui sera placée dans l’œil en remplacement du cristallin. Celle-ci doit être adaptée à chaque patient.

machine-right-bottom
Système Verion de programmation pré-opératoire

Le calcul est effectué quelques jours avant l’intervention à l’aide de machines sophistiquées, en tenant compte des caractéristiques de l’oeil mais aussi des besoins et souhaits du patients.

Différentes options sont possibles : implant standard, torique (pour corriger l’astigmatisme), multifocal (pour corriger la presbytie) ou multifocal et torique.

Dans le cas d’une lentille monofocale classique ou implant standard, vous pourrez choisir une vision sans lunettes de près ou de loin. Les lunettes sont donc encore nécessaires soit de loin, soit de près. C’est la solution la moins onéreuse.

Les implants multifocaux permettent le plus souvent (85 % des cas) de retrouver une vision de loin et de près sans lunettes. Ils sont donc très séduisants mais ne peuvent pas être utilisé chez tous les patients (notamment en cas de maladie oculaire).

En cas d’astigmatisme associé, on utilisera un implant torique.

3. Comment fait on pour mettre un implant ?

– Dans le cas des implants phaques :

Implant Acrysof Cachet
Implant Acrysof Cachet

 

L’intervention chirurgicale se fait soit sous anesthésie locale ,soit générale, au bloc opératoire, en hospitalisation ambulatoire.

Les 2 yeux ne sont pas opérés le même jour comme pour les traitements par laser. Il faut donc faire 2 interventions pour opérer les 2 yeux, en général à 1 semaine d’intervalle.

La récupération visuelle est très rapide dans les heures qui suivent l’intervention.

 

 

– Dans le cas des implants situés dans le sac cristalliniens :

Implant intra-oculaire
Implant intra-oculaire dans le sac cristallinien

 

 

C’est la même procédure que celle utilisée pour la chirurgie de la cataracte.

L’intervention chirurgicale se fait sous anesthésie locale par collyre, au bloc opératoire, en hospitalisation ambulatoire.

On opère un oeil à la fois, à 1 ou 2 semaines d’intervalle. La récupération visuelle se fait en 24 à 72 heures.

 

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?   Contactez-nous

Votre cabinet ophtalmo expert
Bassin d'Arcachon & Bordeaux

- Centre Ophtalmologique Agora -